Contacts mathinfo

Scolarité L3 Math-Info (suite)

L3 mathinfo

Responsable double Licence Math-Info

Contacts maths

Gestionnaire de Scolarité L3

L1-L2 Maths

L3 mathématiques (suite)

Responsable Licence Mathématiques

Contacts miashs

Responsable Pédagogique L1-L2 MIASHS

Reponsable Pédagoqique Licence MIASHS

Licence MIASHS - Contact Histoire

Validation en licence

Modalités de contrôle des connaissances en licence à l'UFR de mathématiques

Contrôle continu

Le contrôle continu est obligatoire. Il comporte au moins 3 notes. Les modalités d’attribution de la note de contrôle continu sont décidées par le responsable de chaque UE.

Dispense de contrôle continu

Pendant le premier mois du semestre, chaque étudiant peut demander à être dispensé de contrôle continu, i.e., à être seulement évalué par l’épreuve terminale, en fournissant des raisons valables (par exemple : travail, sport de haut niveau, problème de santé,…). La demande est soumise à l’appréciation du responsable de filière. Exceptionnellement, une demande pourra être traitée en cours de semestre, s'il est établi que la demande ne pouvait pas être faite plus tôt.

Note de session 1

La note finale de première session est égale à $$ \frac{\text{note de contrôle continu + note de l'épreuve terminale de session 1}}{2}$$ Absences : en cas d’absence injustifiée à l’épreuve terminale ou à une épreuve importante du contrôle continu, aucune note n’est délivrée à la première session. En cas d’absence injustifiée à une seule épreuve mineure du contrôle continu, le responsable de l'UE peut donner la note 0. En cas d’absence justifiée à l’épreuve terminale, le responsable de l’UE peut mettre la note 0. En cas d’absence justifiée à une épreuve du contrôle continu, le responsable de l’UE peut donner une note de contrôle continu sans tenir compte de cette épreuve.

Note de session 2

La note finale de deuxième session est égale à $$ \max\left(\text{note de l'épreuve terminale de session 2}, \frac{\text{note de contrôle continu + note de l'épreuve terminale de session 2}}{2}\right) $$

Texte officiel

Consulter l'arrêté fixant les modalités générales d’inscription et de contrôle des connaissances en licence à Paris Diderot à compter de l'année 2016-2017. Les informations des paragraphes suivants sont données à titre indicatif (l'arrêté officiel fait loi).

Règles générales de validation

Validation d'une UE

Une U.E. est validée (en première ou seconde session) si la note finale (de première ou seconde session) est supérieure à 10/20, ou bien par compensation (voir les règles de compensation plus bas). Les UE validées sont définitivement acquises. Si l'U.E. n'est pas validée en première session, il est nécessaire de passer l’épreuve terminale de seconde session de cette UE. Attention! Si une note n'est pas validée en première session, elle est effacée et ne peut pas servir pour la compensation en seconde session !

Validation du diplôme

Un semestre est validé si toutes les UE qui le composent sont validées. Une année est validée si les deux semestres qui la forment sont validés, et la Licence est obtenue lorsque les six semestres sont validés.

Redoublement

Il est possible de s'inscrire dans l'année n+1 de la licence sans avoir valide entièrement l'année n, si les ECTS manquantes de l'année n ne dépassent pas 12. Dans ce cas l'étudiant est AJAC (ajourne autorise a continuer). Les UE non validées de l'année n restent en dette et doivent être validées pour pouvoir s'inscrire dans l'année n+2. Rappel : les UE deja validées sont définitivement acquises.

Triplement

Pour les étudiants qui s'inscrivent pour la troisième fois (ou plus) dans la même année, une procédure spéciale est mise en place. Il est nécessaire de contacter l'un des responsable de la filière.

Règles de compensation

Il est possible de compenser certaines UE non validées, et de valider le semestre si la moyenne pondérée des notes du semestre est supérieure à 10. Les coefficients dépendent de l'importance de chaque U.E. La compensation est automatique. La compensation s'effectue à l'issue des notes de première session ou de deuxième session. Si l'étudiant n'a pas validé le semestre à la première session, ni directement, ni par compensation, alors toutes les notes de première session inférieures à 10 sont perdues. L'étudiant est alors tenu de se rendre à toutes les épreuves non validées de deuxième session. Autrement dit l'étudiant ne peut pas conserver les notes inférieures à 10 de première session dans le calcul de compensation de deuxième session.

En outre, si l'étudiant a validé le semestre par compensation à la première session, il peut préférer la refuser pour tenter d'augmenter les notes des U.E. non validées en deuxième session : dans ce cas il doit en faire la demande dans les 48h suivant la publication des résultats, et les notes de première session inférieures à 10 seront alors perdues. Enfin, un mécanisme de compensation des semestres est également possible au sein de chaque année de la licence : le S1 et le S2 peuvent se compenser, le S3 et le S4 peuvent se compenser, le S5 et le S6 peuvent se compenser.

Récapitulatif de validation d'un semestre

A l'issue de la première session d'examen, l'étudiant a obtenu une note finale supérieure à 10 dans chaque U.E. : le semestre est validé. Dans le cas contraire, l'étudiant a des notes inférieures à 10 dans certaines U.E. Alors la compensation de première session s'applique :

Si la moyenne pondérée est au dessus de 10, alors le semestre est validé (cependant, l'étudiant qui le souhaite peut faire une demande pour aller quand même en deuxième session : les notes inférieures à 10 de première session sont alors perdues).

Sinon, l'étudiant n'a pas le choix et doit passer la deuxième session. Il doit alors se présenter impérativement à toutes les épreuves non validées, les notes de première session inférieures à 10 étant définitivement perdues.

Si, à l'issue de la deuxième session, la moyenne pondérée est au dessus de 10, alors le semestre est validé.

Sinon, le semestre n'est pas validé. Mais l'étudiant conserve tout de même les U.E. validées et peut se représenter l'année suivante aux autres.